La Bhagavad Gita : L’un des texte fondateurs du Vedânta

La cité de Boudha le bienheureux

Prendre la bonne décision dans chaque situation est une problématique qui hante l’Humanité depuis des siècles et des siècles. C’est pourtant dans la Bhagavad Gita, texte fondateur du Vedânta, qui est à tort souvent confondu avec le Chant du Bienheureux et le Chant du Seigneur, que cette problématique est abordée.

Ce texte majeur de la philosophie yogi est un récit à côté duquel vous ne pouvez pas passer si vous souhaitez grandir et devenir une meilleure personne. Nous allons ici vous le présenter dans les grandes lignes, mais il est bien sûr plus que conseillé de le lire chez vous calmement pour vous l’approprier.

 

Qu’est-ce que la Bhagavad Gita ?

À la manière des Upanishad et des Brahma Sûtra, la Bhagavad Gita est un des grands textes de la littérature Indienne. Il est considéré par beaucoup comme un véritable traité sur la vie. Non seulement car dedans il y a un maître, le Seigneur Krishna, qui délivre une vision élevée de la vie, mais également car c’est un enseignement sur la manière de vivre votre vie quotidienne tout en grandissant.

Même si c’est un texte assez ancien, il garde une certaine pertinence. Cette pertinence vient du fait que tout comme le religions, le message qu’il transmet est éternel. Ils répondent aux grandes questions de la vie, et ces questions se poseront toujours dans l’histoire de l’Humanité. Les époques changent, les temps changent, mais pas les hommes.

Pour ce qui est de l’histoire en elle-même, la Bhagavad Gita est en fait un dilemme, c’est-à-dire une situation où peut importe le choix que l’on fait, aucune solution n’apparaît bonne.

Ce dilemme prend place lors d’un conflit entre deux Princes d’une même famille qui se disputent un royaume. Alors que la guerre est prête à éclater, l’un des Princes a un moment de doute, de défaillance, il ne voit plus l’intérêt de la guerre et refuse de combattre.

C’est alors qu’il est face au dilemme où s’il ne combat pas c’est une mauvaise solution, mais combattre lui paraît dès lors encore pire. Il s’en remet alors à Krishna, à qui il va demander de l’aide.

C’est donc à partir de cette situation, de cette espèce d’abandon de ses croyances par le Prince, que tout l’enseignement de la Bhagavad Gita va commencer.

 

Pourquoi ce poème est-il si important ?

Comme expliqué auparavant, ce texte est d’une importance capitale car il permet à quiconque de répondre aux questions existentielles. C’est un traité sur la vie, où le principal problème de l’être humain qu’est la juste prise de décision est mis en scène via le personnage principal.

Ce texte est important car en plus d’intemporel, il a toujours sa place dans une ère toujours plus rapide, où plus personne n’a le temps d’apprendre. Il nous rappelle que l’égoïsme n’est que néfaste, et que la science ne peut avoir réponse à tout.

Une île en forme de point d'interrogation

L’interpretation du chant du seigneur

L’enseignement de la Gita peut se traduire en deux parties. Premièrement, Krishna va aider le prince à résoudre son problème immédiat, c’est-à-dire retrouver le sens de sa place, de son existence.

À l’occasion de cet enseignement qui est assez pratique, il va lui donner les clés pour qu’à l’avenir, ce genre de dilemme ne se produise plus et qu’il sache toujours comment se comporter, que faire dans chaque situation en éradiquant tout doute et en proposant une vision élevée de ce Monde.

Le but est de grandir, devenir une personne qui contribue positivement à son environnement et cela peut servir de guide.

Les 3 grandes voies dans ce texte sont bien sûr à découvrir par soi-même, mais nous allons les passer en revue pour vous donner une idée :

·      L’action accomplie avec justesse, sans égoïsme

·      La voie de l’amour divin et de l’ouverture du cœur

·      La voie de la connaissance, fondée sur l’étude des Écritures, l’investigation intérieure et la méditation (Jnana Yoga)

                   Le Taj Mahal

Quelques extraits de la Bhagavad Gita

"Il ne naît pas, Il ne meurt pas. Ayant existé de tous temps, Il ne cesse jamais d'exister. Non Né, Eternel, Immuable et Ancien, Il n'est pas tué quand le corps est tué." (II : 20)

"Me dédiant toutes tes actions, le mental fixé sur le Soi, libre de l'attente, de

l'égoïsme et de toute fièvre mentale, combats !" (III,30)

"Tout comme l'âme incarnée dans ce corps traverse l'enfance, la jeunesse et la vieillesse, elle passe aussi dans un autre corps. L'homme sage ne s'en afflige pas." (II : 13)

“Un homme doit s’élever par lui-même, et il ne doit pas s’abaisser. Car il est son propre ami et son propre ennemi" (VI, 5)

“Celui qui considère d’un oeil égal tous les êtres, qu’ils soient bienveillants, amis, ennemis, indifférents, neutres, haineux, bons ou méchants, se distingue entre tous.” (VI, 9)

Le Seigneur suprême dit : "Je suis le Soi, ô Gudâkesha, siégeant dans le cœur de tous les êtres. Je suis le début, le milieu et aussi la fin de toutes les créatures." (X, 20)

(sources : Chinmaya Mission France)

Alors, qu’avez-vous pensé de la Bhagavad Gita ? Allez-vous le lire après cet article ? C’est une formidable occasion pour devenir une meilleure personne et avancer sur la voie de la sagesse, car en vous y référant au quotidien vous ne cesserez de prendre les bonnes décisions dans les situations de dilemme.

 

Si vous avez apprécié cet article, venez nous le dire sur notre page Facebook et Instagram, et n’oubliez-pas non plus de venir rejoindre notre Communauté qui prend de plus en plus d’ampleur chaque jour. Vous y retrouverez des tonnes d’articles comme celui sur les meilleures formations de yoga en Inde ou encore sur la double constitution Pitta-Vata en Ayurvédique. Nous n’attendons plus que vous !

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés