Qu’est-ce que le Prana ?

Le Prana

Avez-vous déjà entendu parler des cinq souffles vitaux ? Également appelés les vāyus, ils ont une place toute particulière. Aujourd’hui, nous allons nous concentrer uniquement sur le premier de ces canaux, le prana. Nous aborderons le sujet sous différent angles et vous finirez par tout savoir du Prana ; sa signification en Sanskrit, comment capter le Prana,… Nous verrons même certaines méthodes de Prana yoga qui viendront aider à canaliser l’énergie Prana.

La définition de Prana

Si l’on se penche sur la définition de ce mot au point de vue sémantique, Prana est un synonyme du mot Ana et signifie le souffle physiologique qui se manifeste par la respiration organique. Cette méthode de synthétisation d’un concept complexe en un seul mot est fidèle au vocabulaire sanskrit qui tire son nom de la mentalité Hindou. C’est la vie, ce qu’elle représente, qui se manifeste dans un souffle qui est un concept beaucoup plus concret.

Cette conjugaison de deux phénomènes de nature opposée se signale par un seul mot ; le Prana. Si ces termes associés à votre pratique préférée qu’est le yoga vous intéressent, nous vous conseillons d’aller lire nos autres articles comme celui sur la signification de Namasté ou même nos articles traitant des 7 chakrasvous pouvez retrouver tout cela librement sur notre site au milieu de nos collections en tout genre dédiées à la pratique du yoga.

Le Prana dans le yoga

Le Prana dans le yoga

Le Prana circule en nous principalement grâce à la respiration. Toutefois, il peut exister des blocages que vous devrez alors travailler avec des exercices spécifiques. Ces blocages sont parfois la source de troubles physiques plus sérieux comme des douleurs musculaires, des maux de tête et même certains maux psychologiques comme des dépressions, de l’angoisse etc. Votre flux énergétique ne pourra alors plus circuler même s’il existe à l’inverse des espaces vides où l’énergie ne circule plus. Les deux situations sont problématiques et il faut s’en occuper au plus vite pour retrouver un certain niveau de bien-être.

Il existe des dizaines et des dizaines d’exercices de respiration que vous aurez à inclure dans vos séances de yoga adaptées à la focalisation sur le prana. Ces exercices sont tous axés sur la respiration et se font généralement en même temps que vos postures. Ces exercices sont très nombreux, à vous de trouver ceux qui vous intéressent le plus.

Voici quelques variantes existantes qu’il est important de vous approprier en les répétant encore et encore jusqu’au point où vous les maîtriserez totalement.

  • Simhasana Pranayama, ou la Respiration du Lion :

Prenez une grande inspiration par le nez, ouvrez la bouche, tirez la langue et levez les yeux vers le 3ème oeil. Expirez l’air par la bouche de manière forte et bruyante.

  • Ujjayi Pranayama, ou la Respiration de l’Océan :

Ce Pranayama est plus fréquemment associé au style de yoga vinyasa. Asseyez-vous jambes croisées, et prenez le temps de vous mettre en confiance. Lorsque vous vous sentez bien, vous pouvez commencer à pratiquer cette respiration lors de vos asanas.

Comment fonctionne-t-il ?

Comme nous l’avons expliqué précédemment, le Prana se traduit littéralement par le souffle de vie, ce qui nous anime, nous fait vibrer. Il est à la base de tous les autres, c’est le principe même de la vie et la force qui la permet. Il est composé de plusieurs niveaux qui se différencient grâce à leur subtilité et la difficulté de les percevoir. Même s’il est très compliquer de tous les visualiser, ils sont chacun reliés aux autres et fonctionnent en harmonie.

Le Prana

Comment capter le Prana ?

Capter le prana n’est pas du tout quelque chose d’évident, mais nous allons voir d’autres exercices permettant d’y arriver plus aisément. Les exercices de respiration que nous allons voir sont certes très efficaces, mais il ne faut pas vous limiter à ceux-là. Nous vous conseillons de vous les approprier, de les pratiquer encore et encore et même de les adapter selon vos préférences.

Le yoga est une pratique que chacun d’entre nous vit différemment. Il n’existe pas de règles à suivre, il n’existe que des exemples, des inspirations qui vous servent à tracer votre propre route. Ne vous calquez pas sur quelqu’un d’autre, faites vos expériences, soyez créatif, et n’ayez jamais peur d’essayer.

 

  1. Kapalabhati

Asseyez-vous bien confortablement, mettez-vous à l’aise avec votre dos droit, les épaules relâchées et le buste bombé. Le but sera d’enchaîner entre 24 et 30 courtes respirations, de sorte à contrôler votre respiration et à en prendre conscience. Ces respirations ne doivent pas être trop puissantes, le but est surtout de tenir une bonne cadence et d’observer la stimulation de votre plexus solaire.

 

  1. Ujjayi Anuloma

À l’opposé, nous retrouvons ici un exercice de respiration avec des efforts beaucoup plus lents. C’est une combinaison entre la respiration alternée et la respiration Ujjayi, dont nous parlons un peu plus haut. Encore une fois, asseyez-vous confortablement avec les mêmes prédispositions que pour le Kapalabhati. Vous devrez effectuer 10 à 12 cycles, c’est-à-dire :

  • Inspirer pleinement du nez, retenir l’air 3 à 5 secondes
  • Expirer du côté gauche (bloquer la narine droite avec votre main)
  • Inspirer pleinement du nez, retenir l’air 3 à 5 secondes
  • Expirer du côté droit

Ce qui est important ici, c’est de visualiser notre action. On prend conscience que l’énergie vitale circule dans notre corps, on essaie de visualiser nos chakras en les parcourant un à un.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés